Des mythes si absurdement illogiques pour la ménopause

L’information sur ce sujet si controversé doit  commencer par une mise au point.

Il faut détruire plusieurs mythes, si absurdement illogiques et contradictoires que leurs pérennité semble incompréhensible. Leit-motive pseudo-scientifiques, vous les reconnaîtrez aisément.

La ménopause, phénomène physiologiques, est dans la norme, sans problème

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Or, nous l’avons vu, pour 80 % des femmes il y a des problèmes, et des problèmes sérieux.

C’est l’absence de troubles qui est exceptionnelle, et elle n’est jamais, à longue échéance, tout à fait vraie. Car l’absence de troubles climatériques neuro-végétatifs ou autres ne préserve en rien l’avenir de complications osseuses vasculaires, sensorielles ou cérébrales.

Le mythe de la nature

Celui-là est extraordinaire ! Pourquoi ce qui est naturel serai-il obligatoirement considéré comme bénéfique et intouchable ?

Il ne faut pas considérer que parce qu’une carence hormonale est naturelle, elle doit être respectée et qu’on ne saurait rien changer à l’ordre de la nature. La nature ne fait-elle donc jamais d’erreurs, jamais rien de nuisible ? :

Champignons vénéneux

Champignons vénéneux

  • Champignons vénéneux
  • orties
  • poisons
  • stupéfiants
  • toxiques
  • épidémies
  • inondations
  • sécheresses
  • tremblements de terre
  • typhons sont partout éminemment naturels

Et pourquoi définirait-on comme naturel à 50 ans ce qui est considéré comme tout à fait pathologique à 40  ?

La plus grande gloire de la science est d’avoir domestiqué la nature, la fonction essentielle de la médecine est d’en vaincre les lois ou les erreurs défavorables.

Le mythe de la punition

Le mythe de la punition, d’effets qui s’émoussent au bout d’un certain temps, ou qui peut-être même s’inversent précipitant une dégradation plus grande que celle à laquelle ou croyant échapper

Toute les légendes de rajeunissement miraculeux ont toujours été accompagnées d’une chute plus ou moins terrifiante, où le sujet rattrape en un instant, en une nuit, avec usure, de façon dramatique et à des moments particulièrement mal choisis, les années dérobées au temps.

Comme s’il fallait payer très cher le prix d’une conservation exceptionnelle.

Le mythe du cancer

C’est une époque dangereuse, car elle est dominée par la menace redoutable du cancer…

Brr !… La nature est-elle si cruelle, ou bien si maladroite ? Et ce phénomène physiologique et naturel peut donc avoir des inconvénients si sérieux ?

Cette crainte si répandue révèle bien une notion de la nature pathologique du climatère, mais aussi combien elle  est en réalité méconnue.

Car si c’est la période la plus fâcheusement privilégiée pour l’apparition des cancers, ceux-ci sont bien loin de tenir le premier rang.

Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

Ils ne viennent qu’après les proliférations et les tumeurs bénignes, et hypertensions artérielles, ostéoporoses ou dégradation du système osseux féminin, etc., sont bien plus fréquentes.

Ajouter un commentaire